Attention Virus (deuxième partie)

Copie de 831_3115Quels sont les symptômes de ce virus?
Revoir en imagination le fil de ma vie la veille de ma mort et ne voir que des images de Sahara, de Pacifique, d’Himalaya et de randonnées. Sentir le vent des Aurès ou la citronnelle de Bali. Le son du didgeridoo dans « from little things big things grow » ou les vieux Ghazals de Calcutta et…

  • Réagir et tendre l’oreille dès que quelqu’un parle d’Afrique du Sud, de Kota Kinabalu ou de Guilin, peu importe l’endroit pourvu que ce ne soit pas celui où je suis présentement.

  • Ressentir de l’excitation quand je reçoit un courriel de Chine ou du Chili.

  • Avoir dans sa bibliothèque des livres comme ceux de Nicolas Bouvier ou le voyage à Lhassa d’Alexandra David-Neel. Trouver « par hasard »:) dans la collection « Paroles de voyageurs » la citation suivante : Si tu n’as pas étudié, voyage.

  • Regarder au-delà de l’horizon, au dessus des nuages ou des immeubles de ma ville.

  • Ne pas acheter de canapé sous prétexte qu’on va bientôt partir, pareil pour le matelas pourri qu’on avait récupéré il y a 10 ans et qu’on pense pas à changer.

  • Choisir d’être locataire plutôt que propriétaire.

  • Aimer les livres, plonger dans les rêves avec plaisir et impatience.

  • Se faire voler son vieux vieux vélo et se dire que ça fera toujours ça de moins à déménager.

  • Mettre en favoris tous les blogs qui parlent de voyage et de liberté financière.

  • … et mille et une choses dont je reparlerai plus tard.

  • Si je vous disais que c’est le voyage qui nourrit mes cellules et qui fait ce que je suis aujourd’hui même quand je ne voyage pas physiquement comme ce soir.

 

Sensations d’urgence

Quand je regarde mon agenda, on s’approche de janvier alors que je viens de le commencer. Les arbres sont jaunes caramel ou roux orange et je réalise que c’est l’automne alors que c’était l’été la semaine dernière et que si j’ouvre encore plus grand les yeux je peux presque voir la neige tomber dans le jardin. Le temps n’a, pour moi pas plus de consistance que le bruit du vent. Bien sur que tout ça c’est une question de perception mais c’est la mienne. Bref, que le temps passe ou trépasse, je m’en fout, j’ai juste envie de vivre ma vie et de savourer les merveilles de la terre et les personnes magnifiques que je rencontre. Pour moi, et ça n’engage que moi… ça passe par le voyage.

Sensations agréables

D’abord c’est quelque chose qui vibre un peu plus fort dans mon corps, comme si mes cellules avaient envie de danser.

Ensuite ma façon de voir est différente. Ce qui m’entoure est plus lumineux, plus net. L’horizon s’agrandit, le monde s’ouvre, devient plus grand.

Je sens profondément que je suis en accord avec moi-même.

Et vous, que pensez vous du voyage?

Avez vous envie d’en mettre un peu dans votre vie?

Après des images de Gaspésie, voici quelques photos d’une randonnée familiale dans les White Mountains (New Hampshire) au USA en septembre 2011. C’est un endroit qu’on aime beaucoup. Vraiment proche de Magog au Québec où nous vivions à l’époque. Sur le sentier des crêtes avant d’arriver au Mont Lafayette on avait la sensation de retrouver la montagne comme on l’aime.

Montée au Mt Lafayette

831_3160831_3148831_3141

2 réflexions au sujet de « Attention Virus (deuxième partie) »

  1. Nouchka

    Et bien je viens de lire  » Attention Virus 2è partie »….
    Je suis d’accord avec tous ces symptômes que je ressens aussi …
    WOW ! C’est quand qu’on reprend la route ??

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *